Freedom

Patty, Richard et Walter. Ils étaient libres. Libres de s'aimer, de se perdre, de choisir la vie dont ils rêvaient . Aujourd'hui, les espoirs l'ont cédé à l'amertume. Patty a épousé Walter et est devenue une mère au foyer. Les enfants partis, Walter s'investit dans l'écologie et Patty se laisse submerger par le quotidien. Un jour Richard réapparaît et avec lui la question : avons-nous fait les bons choix ?

Il n'est pas facile de décrire les romans de Jonathan Franzen tant ils sont denses, mais  ils se lisent et se lisent très bien. Passé l'appréhension de découvrir une banale histoire de couple, on se laisse emporter très vite par l'écriture de Jonathan Franzen et par ses grandes fresques familiales qui nous renvoient souvent à nos contradictions d'humains avec, réalisme, finesse et humour. Ces histoires brossent aussi en filigrane le portrait social des Etats-Unis.

En parcourant de nombreux blogs lecture je suis étonnée de ne pas y trouver cet auteur pourtant distingué par de nombreux prix prestigieux, ce qui m'amène à inclure dans ce post un extrait de sa biographie provenant du site Evene :

"Après avoir passé son enfance à Saint-Louis puis étudié au Swarthmore College de Pennsylvanie et à la Freie Universität de Berlin, Jonathan Franzen travaille quelques années à l'université d'Harvard en tant qu'assistant chercheur en géologie. Renonçant à sa carrière scientifique pour la littérature, il écrit pour le New-York Times, puis publie les romans "La 27ème Ville" en 1988 et "Strong Motion" quatre ans plus tard.  En 2001, il se voit propulsé au tout premier rang de la littérature américaine avec "Les Corrections". Grâce à cette oeuvre située à mi-chemin entre la grande fresque familiale et la réflexion sociale, il est aussitôt remarqué par le magazine Granta, vu comme l'un des écrivains pour le XXIème siècle par le New Yorker et récompensé d'un National Book Award, prix américain équivalant au prix Goncourt. A la sortie de "Freedom" en 2010, Franzen fait la couverture du Time magazine, ce qui ne s'était pas fait pour un écrivain vivant, depuis une dizaine d'années..."
 
J'espère vous avoir donné envie de lire Franzen, et j'ai hâte de découvrir vos impressions sur ses romans.