Le cercle littéraire

1946, alors que les Britanniques soignent les blessures de guerre, Juliet Ashton, écrivain en manque d'inspiration, entreprend une correspondance avec les membres attachants d'un cercle de Guernesey. De confidences en confidences, la page d'un nouveau roman vient de s'ouvrir pour la jeune femme, peut-être aussi celle d'une nouvelle vie...(4ème de couverture)

J'ai hésité longuement avant d'acheter ce livre, sans savoir réellement pourquoi. Puis un jour j'ai cédé attirée par la couverture qui accrochait mon regard chaque fois que je l'aperçevais dans les rayons des librairies. L'histoire de cette petite communauté de Guernesey se construit au travers de la correspondance de Juliet avec les habitants du petit village de St-Martin et aussi avec son éditeur. Le ton employé par Juliet tout au long de ses échanges laisse croire à une chronique légère et insouciante. Mais, au fil des pages l'émotion grandit et l'on se prend de sympathie pour tout ces personnages attachants. Je partage totalement la postface d'Anna Gavalda "absolument délicieux" ! Aucun autre qualificatif ne conviendrait mieux à ce récit.

J'espère que tout comme moi vous avez passé des heures de lecture agréables avec Juliet.